Peinture à l’ocre : ce qu’on ne vous dit pas !

print

Ecolo, merveilleusement artisanale, la peinture à l’ocre ? Oui, nous sommes fans nous aussi. On en a même mis sur toutes nos huisseries, en chêne, ancien ou neuf. Deux ans après, on déchante. Trois défauts majeurs sont apparus. Récit.

Premier défaut : Le chêne noircit

« Tu as vu, ça noircit ? » C’est ainsi que ça a commencé. On passe devant une fenêtre peinte à l’ocre tous les matins, et on s’aperçoit au bout de deux ans que des taches noires percent à travers la peinture. C’est du chêne neuf, garanti bien séché par la menuiserie de Gevrey-Chambertin, qui fournit aussi les chantiers des Monuments Historiques à Dijon (donc on peut espérer que le chêne était bien sec.)
Je précise cette affaire de séchage parce que n’importe quel tonnelier vous expliquera que le chêne, un bois naturellement tanique (ses tanins s’appellent les « tanins galliques ») relargue des tanins quand il est coupé. Voilà pourquoi le tonnelier sérieux s’oblige à stocker trois ans à l’air libre ses merrains, les planches de chêne, qui vont griser, et se faire lessiver par la pluie. On ose penser que notre menuisier, prestigieux fournisseur, a eu la même exigence.
Pour autant, le chêne neuf de nos fenêtres relargue – de même que le chêne ancien décapé avec force produits chimiques.

Deuxième défaut : le chêne travaille


Là encore, est-ce la faute de la peinture ? Toujours est-il qu’elle n’a pas accompagné le bois dans ses mouvements, qu’elle s’est peut-être même rétractée, si l’on ose dire, et qu’en tout cas elle n’a pas protégé le bois des UV, de la pluie, et qu’il s’est donc fissuré tout seul.

Troisième défaut : la peinture ne tient pas !

C’est le défaut le plus énervant, car la peinture à l’ocre est directement responsable. Visiblement, elle n’a pas tenu. Et pourtant, on habite dans le Jura, zone tempérée, pluvieuse mais sans excès, et la fenêtre est exposée à l’Est, et protégée par un débord de toit.
Oui, j’ai appliqué mes trois couches, fait ça dans les règles de l’art, oui elle s’est pelée au bout de deux ans. Résultat : on a écrit à terres & Couleurs, qui nous a répondu que c’est normal. Heu, normal ? J’ai refabriqué de la peinture, tout repeint, c’est de nouveau joli. Mais pour combien de temps ?